Moi, jeudi dernier,en pleine interview de la maman du petit de 10 ans.

Moi, jeudi dernier,en pleine interview de la maman du petit de 10 ans.

J’ai suivi toute l’affaire sur l’arrestation des deux enfants âgés de 6 et 10 ans à leur sortie de l’école, mercredi dernier sur la commune de Floirac en Gironde. Alors c’est vrai, certains parlent d’emballement médiatique, mais je pense qu’il est à la hauteur de l’émotion suscitée par une telle interpellation.

Ce matin encore, une quarantaine de personnes se sont retrouvées devant le commissariat de Cenon où les deux bambins ont passé deux heures, la semaine dernière. Par leur présence, elles ont protesté contre ce genre de méthode, sans toute fois remettre en question l’utilité de la police. Au cours de la manifestation, j’ai eu l’occasion de rencontrer l’enseignante du plus petit des deux enfants. Hier, elle a consacré une bonne partie de la matinée  à expliquer à ses élèves que, non, on n’allait pas en prison quand on a 6 ans, même si on a volé un vélo… Au delà des soupirs d’indignation des adultes, il est vrai que la réaction de ces enfants par rapport à la police venue embarquer un des leurs à la sortie de l’école est frappante, on peut comprendre qu’à présent il la regarde comme une institution inquiétante et non rassurante…

D’un autre côté, j’ai aussi discuté avec un représentant syndical de la police, et là aussi, la réaction est interessante. S’il avoue être choqué qu’une telle chose puisse se produire, il mentionne aussi que la procédure est légale. Et il considère aussi que ce genre de situation nait de la politique de la statistique et du chiffre imposée selon lui aux officiers de police.Ils renvoie donc la balle aux politiques, en oubliant pas de rajouter que si des sanctions devaient tomber à l’encontre du personnel à l’origine de cette affaire, cela produirait un foin pas possible.

Alors, pour revenir à l’origine du problème : voici comment cette situation est née (d’après les dernières infos) :

imagesL’enfant de 10 ans n’a rien volé, son vélo lui a été donné il y a 2 ans par un adulte qui l’a confirmé. Il est signalé que ce vélo a pu être volé avant ce don…

L’enfant de 6 ans circulait bien sur un vélo qui n’était pas le sien, mais il l’a trouvé à l’abandon, posé à proximité d’une décharge.

Tout ça pour ça…Pfff !

Publicités